//24 septembre 2009

Facebook déverse son contenu sur Twitter

Sources : Michael Gummelt, auteur de cette nouvelle fonctionnalité , Les Echos  et La Tribune

 Depuis le 22 août dernier, les détenteurs d’une page publique sur Facebook (célébrités, politiciens, chanteurs, entreprises, médias…) ont à leur disposition une nouvelle fonctionnalité leur permettant de mettre à jour, depuis leur page facebook, leur interface Twitter. Exit donc les doubles saisies … les utilisateurs peuvent désormais publier automatiquement le contenu issu de Facebook sur Twitter

Comme le détaille Les Echos « ce nouvel outil [ ] pourrait s’apparenter à un rapprochement entre les deux services… ou pas. Car l’internaute qui reste et gère depuis Facebook son compte Twitter, c’est évidemment du trafic en moins pour le service de micro-blogging. De plus, Facebook n’intégrant pas toutes les spécificités de Twitter, notamment la longueur limitée des messages à 140 caractères, certaines mises à jours trop longues seront coupées, tronquées et suivies d’un lien raccourci « bit.lu », pour lire l’intégralité du message postée directement sur une page Facebook. ». Or, la plupart des utilisateurs de Twitter utilisent les liens pour proposer un contenu à valeur ajoutée, et non pas pour voir la version intégrale d’un message ».

L’offensive de Facebook contre Twitter s’intensifie avec cette nouvelle fonctionnalité. Elle s’était déjà illustrée au début du mois d’août lorsque Facebook avait annoncé avoir mis la main sur FriendFeed et son équipe, d’anciens poids-lourds de chez Google. Ces derniers devaient rejoindre l’équipe Facebook et faire profiter aux utilisateurs du site des innovations qu’ils ont développées pour FriendFeed.

C’est donc une revanche pour Facebook qui avait, en vain, tenté de racheter Twitter en 2008. Sa nouvelle conquête FriendFeed née en 2007 est spécialisée dans le domaine de la socialisation sur internet et permet, au même titre que Twitter, de publier un message de 140 caractères et de partager ses activités en temps réel.

Ce rachat permettra, par ailleurs, à Facebook de lancer prochainement une fonction de recherche performante (déjà développée par Friendfeed) pour concurrencer Twitter Search, baptisé le Google de l’instantané.

Nos revues de presse